Escalade en Dauphiné - France
MASSIF DE BELLEDONNE

Pic du Pin

Traversée des Arêtes
mercredi 7 mars 2007 par Philippe Peyre

MASSIF DE BELLEDONNE
Pic du Pin – 2342m
Traversée des arêtes

Départ : Le Rivier d’Allemont. 1300m, ou Prabert 1330m.
Difficulté : II/PD, course d’arêtes sur un rocher très bon, l’engagement est réduit du fait de nombreux échappatoires. La partie amène au Pic Sud est F, la suite est PD.
Horaire : 2h15 pour l’approche, 4h jusqu’à la bêche entre le Pic Central et le Pic Nord. 2h pour passer le col de l’Aigleton et redescendre au Rivier.
Dénivellation : 770m d’approche et 270m dans la voie, sans compter les montées et les descentes. 1km de développement linéaire environ.
Conditions favorables : L’accès rapide incite à parcourir cet itinéraire tout l’année. On adaptera le matériel en conséquence. L’horaire donné ici correspond à des conditions hivernales particulièrement favorables.
Matériel :Corde rappel (2 x 35m), grandes sangles, petit jeu de coinceurs. Un seul rappel est sur maillon, prévoir des anneaux grands.
Première ascension : certainement des chamois, qui ont gardé l’anonymat.

Approche : Du Rivier ou de Prabert suivre le GR qui monte au pas de la Coche (1989m). Rejoindre au Nord le pied de la large arête Sud (2070m).

Ascension : Remonter un éperon rocheux en cherchant les passages les plus intéressants, on arrive au sommet de la pointe 2197 m. Suivre l’arête horizontale facilement, on rencontre un gendarme avant le Pas du Pin 2203 m. Deux solutions, soit on traverse en versant ouest pour rejoindre le Pas (raide et délicat), soit on gravit le gendarme facilement, un rappel 20m permet au Nord de rejoindre le Pas. Suivre l’arête par une marche facile entrecoupée de rochers, on arrive à un gendarme qu’il est intéressant de gravir, en descendant d’abord versant Est par un petit couloir, pour atteindre une arête évidente. La gravir sur une longueur (3), au sommet du gendarme un rappel de 25m au Nord. Continuer l’arête qui se redresse pour atteindre le sommet Sud du Pic du Pin (2h). La suite est beaucoup plus aérienne et la difficulté passe au (3), suivre l’arête au N, ou la contourner versant SE, en déescaladant une arête effilée , on traverse plusieurs gendarmes, effectuer un rappel de 10m pour le dernier. On arrive à une brèche d’où on peut s’échapper en versant Ouest par un rappel 30m environ. Continuer par l’arete Sud jusqu’au sommet Central (3) (1h).Descendre l’arête N jusqu’à un anneau de rappel que l’on fait dans un couloir peu raide au Nord ( 35m), avec 45m on arrive direct à une brèche situé entre le sommet Central et le sommet Nord. Descendre une pente à l’Ouest (40°) sur 50m , qui donne accès à des pentes douces.(1h).

Retour :remonter au col de l’Aigleton ( 2266m) et descendre versant Eau d’Olle on rejoint au sud le GR 549 et le Rivier . Pour rejoindre Prabert on ne remonte pas au col de l’Aigleton, mais on descend le vallon du Venétier.

NB : Le sommet Nord s’atteint par des gradins de l’arête Sud, descendre l’arête Nord, rappel utile. Deux autres petites pointes peuvent se traverser pour rejoindre le col de l’Aigleton et ainsi réaliser le traversée complète.


Portfolio

Le versant ouest L'arete sud Sur l'arete N du sommet central
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3997 / 885591

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Carnet de courses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Visiteurs connectés : 6