Escalade en Dauphiné - France

Les ouvreurs se cachent sur une vire

Nouvelle voie à la Meije
vendredi 4 septembre 2015 par Arnaud Guillaume

Commentaires

Très belle voie typée « montagne », la première partie en granit est plutôt cool (sauf L17), se méfier des coulées d’eau dans les trainées noires du « Fronton ». Après un bivouac 4 étoiles (évitable pour une répétition), on prend pied dans un mur de gneiss très raide et très compact. Les points d’assurances sont parfois assez moyen mais les relais pas pires. L’escalade est dans l’ensemble assez engagée mais sur un rocher vraiment pas mal du tout à part les L24 et L26. Se méfier néanmoins de quelques blocs posés.
L’ensemble donne une voie tout à fait recommandable pour les aficionados du terrain plutôt épuré.

Matériel

En place : hormis les 6 premières longueurs (points déjà en place), on trouve 3 lunules, 12 pitons (pas toujours très bons) et 6 goujons de 8 mm (relais compris).
Emmener :
- 1 jeu de cablés en prenant des petites tailles (sous le n°1).
- Micro friends Camalots C3 du 00 au 0,1 (violet au rouge) ou équivalent.
- 2 jeux de Camalots C4 du 0,3 au 2 + 1 n°3 (petit bleu au jaune + gros bleu) ou équivalent.
- 1 jeu de pitons (1 cornière + 1 universel + 1 lame + 3 extra-plats).
- 1 goujons ou 1 spit à mettre dans L20 pour libérer le pendule.

Descriptif

- La voie démarre par les 5 premières longueurs de la Chapoutôt-Wyns (3 ; 4+ ; 5 ; 5+, 3). Spits et pitons dans les longueurs et aux relais (sauf R2).
Pour la suite, repérer dans le mur raide au-dessus (appelé « fronton » dans le cambon) de grandes coulées noires. Dans une de ces coulées, repérer un grand dièdre noir oblique (de droite à gauche) évident avec une petite niche dans la partie centrale. La ligne remonte des dalles et dièdres oranges à gauche de ce dièdre pour le rejoindre et le traverser en L10.
- Monter quelques mètres et laisser à gauche un relais sur pitons (la Chapoutôt-Wyns part à gauche) puis prendre un dièdre oblique vers la droite (4, 1 piton). Relais au-dessus (1 piton).
- On se trouve alors au pied d’un Triangle inversé. Aller vers la gauche (5+), ensuite droit et finir en retraversant une dalle vers la droite (5+) . Relais en contrebas à droite sur une marche (1 piton).On peut aussi rejoindre ce relais par la droite en remontant un dièdre un peu herbeux.
- Remonter au-dessus un bombé fissuré (6a+), rejoindre un dièdre (1 piton) le remonter et en rejoindre un autre juste à gauche (5+), le remonter et au piton suivant partir en oblique à gauche pour faire relais au bord d’une trainée noire sous un dièdre.
- Rejoindre ce dièdre et le remonter (5+). Relais à 30 m, 5 m à gauche du grand dièdre noir caractéristique.
- Traversée en oblique à droite pour rejoindre le dièdre, le remonter (6a) puis en sortir à droite pour faire le R10 au sommet du « Fronton » au pied d’une zone de vires et de dalles.
- Remonter par 2 grandes longueurs (2 et 3+) cette zone de vires et de dalles en tirant à droite vers la fin pour aller faire relais sous un mur noir.
- Passer vers la droite (zone de faiblesse) un surplomb en mauvais rocher (5) et poursuivre au mieux au-dessus pour faire relais juste avant la sortie du mur (lunule en place à hauteur du relais pour le cheminement).
- Sortir du mur (6a athlétique) puis partir franchement à gauche pour faire relais sous un court mur très raide au pied d’une dalle très lisse (pas très visible).
On se trouve ici contre un ressaut très raide à notre gauche.
- Passer ce mur à gauche par une courte et large fissure athlétique (5+), on arrive au pied de la dalle très lisse. La remonter (5+ expo, 1 goujon et 1 lame bof) en traversant franchement à droite vers le haut pour faire relais sur un goujon (gardez le violet pour le consolider).
- Traverser encore à droite et au niveau du goujon, monter droit dans le dièdre (6b+ engagé), gardez le petit bleu pour un emplacement 6/7 m au-dessus et à droite. Poursuivre au mieux au-dessus en zigzaguant pour faire le R17 au bivouac (1 piton).
Dans la partie haute, la ligne générale se situe sous la partie gauche de l’énorme toit puis prend à gauche dans une vague zone de faiblesse, passe à gauche d’un toit oblique puis se faufile entre un large toit (au-dessus et à gauche) et le toit oblique pour rejoindre vers la droite la dépression entre la 4 ème dent et le doigt de Dieu. Simple non ?
- Traversée le névé en diagonale à droite (45°) pour faire relais sous un surplomb blanc oblique (zone de quartz délitée).
- Rejoindre une petite vire marquée 2/3 mètres au-dessus et la traversée à gauche jusqu’au bout. Remonter un mur vers un dièdre oblique , sortir à gauche sur une belle dalle verte, repartir à droite vers un bloc posé d’où l’on se rétablit (6a+ soutenu) pour rejoindre le relais décalé à droite (1 goujon et 1 piton). Cheminement complexe dans le texte mais plus évident sur le terrain !
- Du relais, revenir à gauche pour rejoindre (engagé) une ligne de fissure (lunule en place) qui passe directement un surplomb marqué (6c). Au dessus, cheminer au mieux pour rejoindre le relais (engagé) sur 1 goujon et 1 piton.
- Ne pas rejoindre le piton vers la droite, mais traverser à gauche (1 piton) puis penduler sur un cablé (n°1) pour attraper une bonne prise qui permet de rejoindre une zone plus facile (1 lunule dans un trou, prévoir de la cordelette). Remonter droit (6a) pour faire relais dans une fissure jaune. Le pendule pourrai peut-être se libérer moyennant un goujon, à vous de voir...
- Ne pas prendre au-dessus dans la fissure mais descendre à gauche le long du dièdre (1 piton), remonter un mur puis traverser en descendant pour faire relais sur la vire blanche bien visible (5+ spécial second).
- Poursuivre la traversée vers la gauche puis rejoindre un dièdre en se rétablissant sur une dalle (6a+, assurage délicat). Le remonter jusqu’au niveau d’un bloc posé (bon relais dans la fissure).
- Remonter la fissure au-dessus (6a+) puis en légère oblique à droite (5+ sur de gros blocs) pour aller faire relais (R 23) dans une niche au pied d’un dièdre blanc avec lichen orange bien caractéristique.
- Par un toit, rattraper ce dièdre (6b+, rocher douteux), le remonter (gros bleu à garder pour la fin) et en sortir avant la fin en traversant à droite vers des écailles roses (5+). Rejoindre un goujon pour faire le relais dessous sur béquet.
- Monter droit au-dessus du goujon pour rejoindre un dièdre évident (6a+/6b), le remonter en légère oblique vers la droite (5+, gros blocs). Relais au pied d’une dalle délitée.
- Remonter cette dalle en rocher moyen (5+ expo) en allant vers la droite (1 piton), poursuivre en dalle toujours en oblique à droite (1 autre piton) pour faire relais (1 piton) dans la dépression sortant à la brèche entre la 4 ème Dent et le doigt de Dieu.
- Remonter cette dépression (4) relais en rive droite sur une terrasse au pied d’un dièdre raide.
- Remonter ce dièdre (5/5+ humide) pour sortir à la brèche (R 28, 1 piton au relais).
- On peut rejoindre le sommet de la 4 ème Dent par l’arête (4 ?) ou par la pente de neige en début de saison).
- Descente par la fin de la traversée de la Meije.

PDF - 318 ko
Topo (photo + tracé)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1765 / 817097

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Escalade  Suivre la vie du site Terrains traditionnels   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 8